Les distributeurs d’électricité

Selon une directive européenne, la libéralisation du marché de l’électricité impose l’ouverture à la concurrence depuis le 1er janvier 2007.

electricité

En pratique, si vous décidez de changer de fournisseur, il n’y a aucun changement de raccordement, ni d’intervention technique à prévoir.

Les différents tarifs
Quel que soit votre fournisseur, vous payez une facture intermédiaire comprenant une évaluation de votre consommation calculée sur base des données de l’année précédente. Le compteur est relevé une fois par an.
Ensuite, vous recevez un décompte calculé en fonction de la consommation annuelle réelle. Vous payez ou retouchez alors un certain montant.
Le prix de l’électricité inclut le transport sur le réseau du distributeur.

Le tarif normal > On appelle tarif normal, le tarif unique ordinaire. Cela signifie que vous payez le
même prix pour un kW consommé de jour ou de nuit. Votre consommation est donc enregistrée sur un seul compteur. Ce système est légèrement moins cher que les autres tarifs, mais la consommation est coûteuse.

Le tarif bihoraire > Celui-ci sépare la consommation de jour et de nuit. Ce principe repose sur un compteur différent pour la consommation de 22h00 à 7h00 et pour la consommation du reste de la journée. Le tarif de nuit est réduit d’environ 50% par rapport au tarif de jour. C’est donc très avantageux si vous avez des électroménagers qui peuvent fonctionner de nuit (machine à laver, lave-vaisselle,…). Pour rentabiliser ce système et le rendre vraiment avantageux, vous devez consommer 600kWh de nuit par an.

Le tarif exclusif de nuit > Il est recommandé d’opter pour ce tarif si vous avez un chauffage à accumulation qui ne s’alimente que pendant la nuit. Les autres appareils sont reliés à un circuit séparé. Vous devez donc payer un montant complémentaire, mais ce tarif peut être moins cher que le bihoraire…

Note: chaque fournisseur est libre de vous proposer les formules de tarif qu’il souhaite…

Auteur : Nicolas G.