Machines de chantier : les normes de sécurité à respecter

La sécurité est un enjeu majeur pour chaque chantier de construction ou de travaux publics, notamment pour les projets devant faire appel à des machines de chantier. Normes Légales fait le point.

Le port obligatoire d’équipements de sécurité

equipement-securite-obligatoire

Dans tout chantier de construction, le port du casque et des chaussures de sécurité est obligatoire pour l’ensemble des travailleurs, de même que le port d’un gilet de haute visibilité pour être repéré par les chauffeurs d’engins. Selon les tâches à effectuer, le port d’autres éléments de protection (vue, ouïe, mains, corps entier) est parfois imposé.
Tout travail en hauteur suppose par ailleurs la présence d’équipements (barrière, signalisation) visant à prévenir les chutes.

Les plateformes élévatrices de personnes

Dès lors que le chantier de construction a recours à des plateformes élévatrices de personnels, telles qu’une nacelle tractable ou une nacelle araignée, le conducteur de l’engin doit disposer d’une autorisation de conduite (CACES nacelle) et être assisté d’une seconde personne pour le guider et lui offrir une assistance en cas de manœuvre délicate. De même, l’emploi d’une grue ou d’un chariot de manutention requiert un permis (CACES cariste, grue mobile ou grue auxiliaire).

plateforme-nacelle-elevatrice

Renouvelables une fois tous les 5 ans, ces formations enseignent les normes de sécurité à respecter : vérifications obligatoires de la machine avant et après usage, conditions atmosphériques, conditions d’équilibre de la nacelle, règles de circulation sur chantier ou voie publique, etc.

Les risques spécifiques aux machines de chantier

Pour manipuler ou intervenir auprès d’un engin de chantier, il est nécessaire de bien comprendre et de respecter les règles de prudence à appliquer pour soi-même comme pour les autres intervenants. Il est par ailleurs essentiel de savoir anticiper les risques particuliers posés par ces machines :

  • les espaces minimums de sécurité pour les déplacements ;
  • les angles morts ayant une incidence sur la visibilité pour le conducteur ;
  • les manœuvres sur les pentes ou près des tranchées ;
  • les risques associés aux lignes électriques ou aux émanations de gaz.

Enregistrer

Auteur : Nicolas G.