Nucléaire : l’importance des facteurs humains

Nucléaire : l’importance des facteurs humains

- dansEnergie
25
0
nucleaire-humain-securite-procedures

Plus que n’importe quel autre secteur à risque, le nucléaire est exposé aux incidents et aux dysfonctionnements. Afin de garantir l’efficacité des procédures et la sécurité des installations ainsi que du personnel, le facteur humain est une donnée essentielle. Comment se manifeste-t-il ? Que faut-il faire pour l’améliorer ?

L’évolution du nucléaire face au facteur humain

Dans le domaine du nucléaire, l’évolution des installations ne cesse de gagner en complexité, obligeant à revoir constamment les règles d’exploitation et les compétences du personnel. Il convient de mettre en place des formations régulières pour parfaire les connaissances, notamment en ce qui concerne la culture de la sécurité.

Cette première étape vise à créer un environnement contrôlé grâce à des conditions d’exercice rigoureuses et réfléchies. Cela passe par les mesures de radioprotection (dosimétrie, équipement…), ainsi que par le comportement à adopter en cas d’incident.

Repenser le fonctionnement interne sur la base du facteur humain

Mais le facteur humain dans le nucléaire se traduit aussi par des préoccupations socio-organisationnelles. Il est alors nécessaire de repenser une installation en la modernisant ou en la remplaçant par une conception innovante. Cela permet d’obtenir des retours sur expérience plus pertinents, tout en veillant à la pérennité et à la sécurité d’un site donné. Pour cela, il est envisageable, et même recommandé, de solliciter un prestataire externe pour réaliser un audit ergonomique dans des conditions optimales. Notamment, Bertin Ergonomie fait partie des experts du secteur en matière d’industries à risque.

Des conseils en ergonomie pour le nucléaire

Ce type d’expertise est particulièrement efficace pour identifier les risques entre facteur humain et nucléaire. Cela permet de les anticiper et d’élaborer un plan d’intégration adéquat. Les conseils en ergonomie dans le nucléaire prennent également en charge l’ensemble des phases relatives au cycle de combustibles.

Il est ainsi possible de concilier plusieurs variables et contraintes tout en proposant une solution d’optimisation commune. Sur la base du facteur humain, les champs d’application s’élargissent aux domaines structurels et de production avec pour priorité la sécurité des sites et du personnel.

Pour obtenir des conseils en ergonomie, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *