Quelles normes pour une construction durable ?

On appelle construction durable une construction ou une rénovation qui contrôle son impact environnemental et garantit une performance énergétique optimale. On trouve aussi les termes d’écoconstruction ou de Green Building pour la définir. L’objectif d’une construction durable est de préserver les ressources naturelles, lutter contre le changement climatique et limiter les déchets.

Protéger l’environnement par la construction

Depuis une quinzaine d’années, la France s’est dotée de nombreuses lois relatives à la protection de l’environnement.

Les lois Grenelle I et II, adoptées respectivement en 2009 et 2010, ont engagé le territoire dans une lutte contre le changement climatique. La réduction des consommations d’énergie des bâtiments en est une mesure-phare. Cela concerne aussi bien les logements des particuliers que les infrastructures publiques : en effet, le deuxième chapitre de la loi Grenelle I, consacré à l’urbanisme, détaille la préservation de la biodiversité et les aménagements spécifiques lors de la construction d’infrastructures durables.

En 2013, le plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) a été lancé au profit d’environ 800 000 logements à la fois sociaux et privés : ces bâtiments existants sont (et seront) rénovés pour répondre aux nouvelles attentes en matière de consommation énergétique. Les constructions à venir seront, elles, conçues pour être durables.

Le Groupement des Industriels de la Prescription (GIP), constitué d’industriels du bâtiment, accompagne les projets de construction durable et peut apporter des conseils d’expert sur les lois et réglementations en vigueur.

Construire et vivre durablement

construction-durable-batiment

En pratique, les professionnels du bâtiment (voir annuaire) inscrits dans une démarche en faveur de l’environnement, utilisent des matériaux locaux, renouvelables et recyclables. La conception même des bâtiments est fondée sur les énergies renouvelables. Par exemple, la construction durable est optimisée par rapport à son contexte (climat, exposition, ressources sur place). Pour les occupants, c’est la garantie d’un environnement sain, d’un confort de vie et d’une baisse de la facture énergétique.

Deux certifications majeures permettent aux constructions durables de se démarquer :

  • BBC (Bâtiment Basse Consommation) : elle ne garantit que les performances énergétiques. En d’autres termes, la facture énergétique doit sa réduction à une isolation optimisée, une orientation qui favorise l’arrivée de lumière naturelle ou encore l’utilisation d’énergies renouvelables pour la gestion de l’eau et le chauffage.
  • NF : elle récompense les produits et services respectueux de l’environnement.

Enfin, il existe le label gouvernemental EcoQuartier : dans le prolongement du concept de construction durable, il promeut les projets d’aménagement urbain inscrits dans la démarche de développement durable. L’extension de ce label est la Ville durable, objectif de demain.

Auteur : Nicolas G.