Sécurité sur un chantier : quelles sont les normes ?

Dans le domaine de la sécurité sur les chantiers, le chef d’entreprise qui gère les travaux à une présomption de responsabilité. Il se doit de tout mettre en œuvre pour assurer la santé et la sécurité des hommes qui travaillent sur le chantier. Politique de prévention et fourniture d’équipements de protection sont de mises.

Quels risques pour la sécurité sur les chantiers ?

Sur un chantier, il existe une multitude de risques : les risques matériels, mais aussi physiques, chimiques, biologiques ou encore, sociaux.

Concernant les risques matériels, cela peut concerner une mauvaise manipulation d’engins imposants comme les véhicules de chantiers. C’est pourquoi la fixation d’un triflash est indispensable afin d’éviter au maximum les risques d’accidents.

Concernant les personnes, elles travaillent en extérieur et parfois sous des conditions climatiques rudes, ce qui peut avoir des conséquences sur leur santé. Aux dirigeants de juger s’ils peuvent continuer à travailler ou non par grand froid ou canicule et si les horaires peuvent être aménagés par exemple.

Des équipements de protection personnelle adaptés

Selon la nature du chantier, les travailleurs devront porter des équipements de sécurité adaptés. On citera notamment :

  • le casque de chantier en bon état et conformes aux normes de certification CE.
  • les chaussures de sécurité : elles doivent correspondre aux risques, s’il y a la présence de produits chimiques par exemple. En principes elles doivent être antidérapantes et subir un traitement anti-bactérien.
  • des gants de protection : idem, ils doivent être adaptés au type d’activité.
  • un gilet de visualisation pour bien identifier les personnes qui travaillent sur le chantier.
  • des lunettes de protection
  • des protections auditives

Sécuriser les lieux

Un plan d’installation du chantier doit être réalisé. Puis, un certain nombre d’équipements doivent être installés de façon à bien sécuriser les lieux, à visualiser les zones de passage, à identifier des zones dangereuses, etc.
C’est là qu’interviennent les barrières et célèbres cônes de chantier, les passerelles, plaques de sécurité, filets et autres signalisations de chantiers.

A noter que tous ces équipements ne sont pas forcément très visibles de nuit. L’installation d’un phare de travail led sur les véhicules de chantier surtout si le travail démarre tôt ou se termine alors que le soleil est couché, est primordial.

Auteur : Nicolas G.