volume musique voiture

Conduite et musique : que stipule la loi ?

Il est de notoriété publique l’interdiction de téléphoner en conduisant. Cependant, on connaît moins les règles en matière de musique lorsqu’on est au volant. Normes légales vous dit tout ce que prévoit la loi sur le sujet.

Niveau sonore de la musique au volant

Depuis la publication de l’article R412-6 relatif aux obligations générales de prudence de l’automobiliste, écouter de la musique à un niveau sonore trop élevé est passible de sanction. Et depuis le 1er juillet 2015, cette infraction peut être sanctionnée d’une amende de 75 €.

Mais sans niveau clairement défini, cette sanction est laissée à l’appréciation de l’agent de police verbalisateur. Il doit être admis que le niveau sonore de l’autoradio JVC utilisé par exemple soit suffisamment haut pour gêner la conduite et l’attention du conducteur.

Une mesure qu’il sera donc difficile d’appliquer pour les forces de l’ordre.

Écouteurs et casques audio

Téléphoner ou conduire, il faut choisir ! Et l’alternative du kit mains libres n’est plus une option. Il est formellement interdit d’entretenir une conversation téléphonique via des écouteurs.

kit main libre voiture

Pour la musique, la loi stipule également que les casques audio, oreillettes et autres dispositifs sonores sont prohibés, car ils isolent le conducteur de l’environnement routier. À noter que cette mesure ne s’applique pas qu’aux automobilistes, elle concerne aussi les conducteurs de deux roues et de poids lourds.
En cas d’infraction, le conducteur est passible d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

En définitive, mieux vaut être équipé d’un autoradio GPS de bonne qualité pour écouter la musique ou la radio avec un son modéré, mais clair. D’autant qu’avec les nouveaux appareils connectés, vous pouvez emporter toute votre médiathèque avec vous. Il serait dommage de ne pas en profiter.

Auteur : Nicolas G.